A - B - C - D - E - F - G - H - I - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U

 

 

GEANT VERT

Parfois nommé Cuchulainn dans des contes irlandais, ou le Roi Vert, il symbolise, avec sa massue de houx, les forces de la nature et leur renouvellement annuel.

 


GERAINT

Soupçonnant sa femme d'infidélité, il l'obligea à l'accompagner dans un voyage exténuant pour éprouver son amour et son obéissance.

Comme d'autres héroïnes celtes, Enid supporta ses épreuves avec calme, demeurant loyale et aimante jusqu'au bout. Pour sa part, Geraint ressentit "deux chagrins", pour l'avoir ainsi maltraitée et soupçonnée. 

 


GOIBNÉ / GOIBNIU

Dieu forgeron qui faisait partie de la triade de dieux artisans des Túatha Dé Dánann.

En tant que forgeron-magicien, Goibné fabrique en trois coups de son marteau magique des armes qui ne manquent jamais leur cible. Elles ont également la faculté de se réparer toutes seules quand elles ont été brisées.

Il travaillait avec ses deux frères, Creidne l'orfèvre et Luchtar le charpentier.

Il brasse aussi la cervoise que les dieux boivent lors de leurs festins dans l'Autre Monde, Fled Goibnenn.

Son équigalent gallois est Govannon.

 


GOLL MAC MORNA

Issu du clan na Morna, du Connaught, ce guerrier Fir Bolg est le fils de Daire Derc, chef des fenians d'Erin, ayant prêté allégeance à Finn. Son frère est Conan Maol Mallachtach mac Morna, dit "le Chauve" (resté célèbre sous le nom de Conan le Barbare). Il vécut dans le fort de Carnaun Hilltop qui était appelé Colghar Goill.

Son vrai nom est Aed "le Rouge". Il rivalisa avec Cumaill pour le commandement de la Fianna. Cumaill exila Goll d'Irlande, puis de Grande-Bretagne, de Norvège et encore de chez les Saxons. Les deux hommes s'affrontèrent enfin à la bataille de Cnucha (Castleknock - Dublin), où le clan Blaiscne fut vaincu et Cumaill tué de la main de Goll. Celui-ci y perdit un oeil de la main de Cumaill (ou de Luchet), c'est la raison pour laquelle il fut appelé "Aed to Goll" qui signifie "oeil unique".

Des années plus tard, Goll perdit son rôle de chef en faveur du fils de Cumaill, Finn. Plus tard, les Fenians se divisèrent sous le règne de Cairbre, fils de Cormac mac Art. Goll et le clan Morna rejoignirent le Haut Roi. Il mena son clan contre le clan Blaiscne dans la bataille de Gabhra.

Plus tard, Goll sauva les Fenians de trois sorcières, les filles de Conaràn, qui les retenaient dans la Cave Enchantée. pour le récompenser, Finn promit sa soeur Cainche (Cainach) à Goll, bien qu'il ait déjà Scandlach pour femme. Une fille naquit de leur union, Feadha.

Ils conclurent la paix après cela, et un profond respect l'un pour l'autre les animait. Mais une querelle éclata à nouveau entre eux au cours d'un festin, à Tara Luachra, au sujet du sanglier Slanga, après que celui-ci eut tué Banb Sinna, le fils de Maelanaig.

Goll eut un différend avec le fils de Finn, Cairell, et le tua à la bataille du Fil Blanc (Fionntraigh, Bantry Co. Cork), cette acte causa sa perte. Poursuivit par Finn, il trouva refuge dans une caverne. Il y mourut au bout de douze jours, sans eau ni nourriture, ayant refusé de suivre une femme du Sid.

Conan, le frère de Goll, jura alors de se venger en tuant le fils de Finn, Oisin et tout son clan... ce qui entraîna la division définitive des Fenians et la fin de l'armée protectrice de l'Irlande qui repoussait les envahisseurs.


GRADLON

Roi de la ville d'Is.

Il y a eu un Gradlon roi de Bretagne et personnage historique, mais la légende fait référence au Déluge, mythe fondamental pour les populations vivant au bord de la mer. Dans sa version actuelle, l'action se situe au temps du christianisme, mais le fond est beaucoup plus archaïque. La nouvelle religion triomphe, bien sûr, de l'ancienne. Le vertueux et pieux Gradlon a une fille luxurieuse qui chaque matin poignarde ses amants d'une nuit.

Bien entendu, il y a conflit d'autorité entre le père et la fille - avatar de la Déesse-mère et souveraine. Pour se venger, elle ouvre les vannes protégeant la ville d'Is qui se trouve rapidement submergée.

Le roi n'a que le temps de fuir sur son cheval, sans même pouvoir sauver sa méchante fille.

 


GRAINNÉ

Fille de Cormac mac Art. Reine infidèle et amante de Diarmaid.

Veuf, le vieux roi Finn n'entend pas finir ses jours en solitaire et il demande la main de la fille du grand roi d'Irlande, Grainné. Cela n'est pas du goût de la demoiselle. Pour l'éconduire, elle exige une épreuve difficile : le roi doit lui rapporter un couple de chaque espèce animale vivant en Irlande.

Mais c'est sans compter sur les talents de chasseur du neveu du roi. La belle n'a plus qu'à s'exécuter et à convoler en justes noces. Peu après, à l'occasion d'un banquet à Tara, elle verse aux convives un breuvage somnifère auquel tous succombent, sauf Diarmaid et Oisin, le propre fils de Finn. Elle tente de séduire Diarmaid qui se défend. Mais quand il réalise qu'au réveil du roi, il va se retrouver seul avec la reine, il accepte de fuir avec elle. Ce sera sa perte. Les deux jeunes gens se dérobent pendant seize années, poursuivis par la haine et le désir de vengeance de Finn.

Après seize années de fuite, Cormac et Finn acceptèrent leur mariage mais Diarmaid fut mortelleemnt blessé par un sanglier ensorcelé lors d'une partie de chasse. Finn qui avait assisté à la scène refusa d'apporter son aide à Diarmaid agonisant.

Grainné accusa Finn de la mort de son amant et jura de se venger par le biais de ses quatre fils, mais le vieux roi rusé la courtisa jusqu'à ce qu'elle accepte de l'épouser.

 


GWAWL

Le trouble-fête du mariage de Pwyll et Rhiannon.

Les noces du roi Pwyll et de la Déesse vont être célébrées quand arrive un importun, Gwawl, qui demande la main de la belle Rhiannon.

Le roi Pwyll, piégé, ne peut refuser. On fixe le mariage de Gwawl et de la Déesse à un an. Pwyll est bien décidé à reprendre son bien le plus cher et il rumine sa revanche. Au jour des noces, le voici déguisé en mendiant et muni d'une besace magique donnée par la Déesse.

Nul ne parvient à remplir cette besace de victuailles : il faut que Gwawl, le nouveau roi, les foule au pied pour y arriver.

Dès que Gwawl est entré dans le sac, Pwyll serre le cordon et son rival se trouve pris. Il devra rendre Rhiannon.

 


GWERN

Dans la mythologie galloise, fils du roi irlandais Matholwch et de la princesse galloise Branwen.

Suite à la querelle qui éclata entre les deux familles et qui menaçait de se tranformer en guerre, Matholwch proposa un compromis. Gwern, âgé seulement de trois ans, devait être placé sur le trône d'Irlande. Mais le demi-frère de Branwen, Efnisien, n'accepta pas et jeta l'enfant dans le feu.

 


GWYDYON

Frère d'Arianrhod, roi du pays de Galles.

Comme Math, son oncle, Gwydyon est un roi-magicien. Il apprend à son peuple la lecture. Il passe pour le berger d'un troupeau de deux mille vaches laitières. Nul ne sait trop s'il a eu, ou non, une incestueuse relation avec sa sur qui accouche de jumeaux nommés Dylan et Llew.

Au-delà du conte, il y a là le mythe éternel de l'hiérogamie Soleil-Lune et de la naissance, au solstice, de deux jumeaux qui se partagent la royauté sur une demi-année.

Pour aider son frère Gilvaethwy à conquérir Gowein, la jeune vierge qui tient les pieds de Math, Gwydyon suscite une querelle entre Math et Prydéri, ce qui fait partir le roi en guerre. Quand Math revient et découvre la tromperie, il change ses neveux en un cerf et une biche pour un an, un sanglier et une laie l'année suivante et un couple de loups pour la troisième année.

Plus trad, Gwydyon prit en charge Lleu, le fils de sa soeur Arianrhod.

 


GWYON BACH

Apprenti-sorcier.

Dans la légende de Cerridwen, le jeune garçon chargé de surveiller le chaudron magique se nomme Gwyon Bach, le Petit. Par hasard, il a accès à la connaissance et peut devenir le père de lui-même, sous la forme de Taliesin. Taliesin correspond à l'an qui renaît éternellement, à chaque révolution terrestre.

Il est le héros d'une légende qui illustre les quatre saisons : oiseau au printemps, temps des migrations, grain de blé l'été, temps des moissons, lièvre en automne, temps de la chasse et poisson pendant l'hiver, temps de la pêche.

 


GWYN AP NUDD

Roi d'un autre monde dans la mythologie galloise. Il enleva Griddylad, la fille de Llud Llaw Ereint, le jour de son mariage avec Gwythyr.

Selon un mythe plus tradif, Llud Llaw Ereint était le fils du dieu de la mort, Béli, et le créateur de Londres.

Le roi Arthur se mit à la recherhce de Griddylad et demanda à ce qu'elle soit restituée à son mari légitime. Un étrange compromis fut conclu entre les deux parties : Gwyn ap Nudd et Gwythyr se rencontreraient en combat singulier chaque premier mai jusqu'à la fin des temps. Celui qui serait le vainqueur le jour du Jugement Dernier aurait Griddylad.

 

vers lexique F

retour Sommaire

vers lexique H