A - B - C - D - E - F - G - H - I - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T

 

 

DAGDA ( Dagdé [irl.] / Math [gal.] )

Dieu suprême, puis guerrier-sorcier. En lui, la royauté cumule les trois fonctions principales (sacerdotale, guerrière et producrice).

En Irlande, le plus grand des dieux des Túatha Dé Dánann s'appelle le Dagda, qui signigie "Dieu Bon".

Lors de la célèbre bataille de Mag Tured (ou Moytura), chacun des chefs présente son apport à la cause commune, et le Dagda annonce qu'il peut, à lui seul, faire tout ce que les autres prévoient. Aussitôt on le proclame "dieu bon".

Comme arme, il détient une massue si lourde qu'elle est montée sur roues. L'une de ses extrémités tuait et l'autre rendait la vie.

Cet attribut de guerrier le rend apte à assumer la seconde fonction. Il a d'ailleurs le rôle de général lors de la bataille de Mag Tured dans laquelle il mène les Tuatha contre les Fomoiré. Il ressemble au Teutatès des Gaulois ou au Thor des Scandinaves.

Pour illustrer sa truculence, on le montre, chez ses ennemis les Fomoiré pendant la trève du Nouvel An, avalant un gigantesque "porridge", où ont cuit des animaux entiers et qu'on a versé dans un trou, car aucun récipient ne saurait le contenir. Pour faire preuve de son aptitude à la fonction royale, il boit jusqu'à devenir aussi gros qu'une outre, puis il s'unit à la fille du roi des Fomoiré. Son rôle de producteur (troisième fonction) apparaît avec le chaudron magique, un chaudron d'abondance, toujours plein et posé sur un trépied dans l'âtre. La nourriture qu'il recèle est inépuisable.

Enfin il a un troisième objet magique : une harpe d'or qui a la particularité de jouer toute seule. Elle a trois airs à son registre, un qui provoque le rire, un qui attire les larmes et un qui endort l'auditoire. Il lui faut un ordre de son maître pour exécuter une chanson. Comme barde, Dagda appartient à la classe sacerdotale (première fonction) et ce rôle paraît prépondérant.

Après la défaite des Tuatha de Danann contre les fils de Mil, les ancêtres des Irlandais, Dagda se vit confier la tâche d'installer son peuple sous terre, tout comme les Fomoiré s'étaient réfugiés sous les flots.

Au fil des siècles, ces divinités furent transformées en fées, les Banshee du folklore irlandais.

Sa sur est Dôn (Dana), émanation de la Déesse-Mère.

Plusieurs légendes relatent son union avec diverses déesses, dont Boann, déesse de la Boyne. Son association avec la redoutable furie des batailles, la Morrigane, garantit la sécurité à son peuple.

 


DAMONA

Déesse des sources.

 


DANA / DON / DANU / ANU / ANA

Déesse-Mère.

On la dit épouse du roi Béli [br.] / Bilé [irl.], sur (ou mère) du Dagda et mère des dieux. Elles est la mère du panthéon celtique insulaire.

Sa descendance s'appelle les Túatha Dé Dánann ("Tribu de la déesse Dana") en littérature gaélique, ou "Enfants de Dôn" dans les documents gallois :

- Govannon [br.] / Goïbniu [ir.], forgeron.

- Llûdd ou Nûdd [gal.] / Nuada [ir.]

- Amaethon, préside aux travaux de l'agriculture.

- Gwydyon, dieu civilisateur, dispensateur de bienfaits et propagateur des arts.

- Arianrhod ("Roue d'Argent"), unique fille de Dôn, divinité tutélaire de la constellation Corona borealis que les Gallois appelaient Caer Arianrod ("Château d'Arianrod").

Les "Enfants de Dôn" semblent être plus ou moins des mythes célestes. Pour les Gallois, la constellation de Cassiopée était Llys Don (la "Cour de Dôn"), et Caer Gwydion (le "Château de Gwydion") désignait la Voie lactée.

 


DECHTIRE

Mère du héros Cuchulainn.

Dechtiré est la fille du druide Cathbad et de Maga, elle-même fille du dieu de l'Amour Aengus, et la soeur de Conchobar mac Nessa.

Lors de ses noces avec Sualtam mac Roth, le frère de Fergus mac Roth, une mouche tomba dans sa coupe et elle l'avala. Elle sombra alors dans un profond sommeil et rêva que Lug lui ordonnait de le rejoindre dans l'Autre Monde, avec cinquante de ses suivantes, en prenant l'apparence d'oiseaux.

Trois ans plus tard, des oiseaux aux couleurs vives apparurent à Emain Macha, la capitale de l'Ulster. Les habitants les visèrent de leurs frondes mais aucun d'eux ne parvint à les toucher. On décida alors de les suivre et de les surprendre de nuit. Ce fut ainsi que les guerriers de Conchobar découvrirent un château isolé où se trouvaient de ravissantes jeunes femmes.

Le roi vint alors réclamer l'hospitalité et le droit de partager la couche de la châtelaine. Celle-ci refusa, mais son frère, qui ne l'avait pas reconnue, abusa d'elle. A leur retour au château, on constata que Dechtiré était enceinte et sur le point d'accoucher. Mais Sualtam était tellement heureux de retrouver son épouse que lorsque l'enfant naquit, il l'accueillit comme son propre fils que l'on appela Setanta et qui devint célèbre plus tard sous le nom de Cuchulainn.

 


DEIMNE

Héros et initié à la Connaissance.

Sa mère est la belle Muirné et son père le dieu guerrier Cumaill. Après l'assassinat de Cumaill par le clan Mac Morna, Muirné confia son fils à des druidesses. Dès son plus jeune âge, on vanta ses exploits. Or il avait un ennemi, Goll mac Morna, rendu borgne par Cumaill. Pour échapper à ce péril, le jeune homme chercha refuge auprès d'un forgeron qui lui fabriqua des armes et lui donna sa fille en mariage pour un an. Initié à l'amour, il subit ensuite l'initiation guerrière en tuant une laie monstrueuse qui ravageait le pays.

Pour parfaire son éducation (il lui manque l'initiation poétique), il se rendit auprès de Finegas, un sage qui pêchait dans la Boyne et tentait d'y prendre, depuis sept ans, un saumon récalcitrant. Y étant enfin parvenu, il chargea son élève de le faire cuire, tout en lui interdisant d'y toucher. Deimné apporta le poisson grillé tout en suçant son doigt car il s'était brûlé. Le maître lui donna un nouveau nom. Désormais, il s'appellera Finn ; c'est à lui qu'est destiné le Saumon de la Connaissance, que l'on peut manger sans lui ôter la vie.

 


DEIRDRE / DERDRIU "Douleur"

Jeune fille à la beauté tragique.

Deirdré est l'enfant du barde Fedelmid, qui vit à la cour du roi Conchobar. Des faits étranges entourent sa naissance. Lors d'un festin, tous les guerriers entendent un cri déchirant qui les fait se précipiter en armes : c'est le bébé encore dans le ventre de sa mère qui l'a poussé. Le druide Cathbad prophétise l'arrivée d'une adorable fillette, si belle que beaucoup de sang sera versé à cause d'elle. A sa naissance, il réitère ses prédictions.

Tous veulent tuer l'enfant, mais Conchobar s'y oppose car il compte l'épouser quand elle aura grandi.

Effectivement, elle devient aussi belle que le druide l'avait annoncé, mais elle a fort peu d'attirance pour le vieux roi. Elle lui préfère sans doute Noisé, un jeune gardien de vaches. Aidé de ses deux frères, Noisé s'enfuit avec sa belle en Alba. Ils vivent de la chasse, à l'écart dans une forêt puis se placent sous la protection du roi du pays. L'intendant remarque Deirdré et son roi le charge de lui faire la cour en secret, en son nom. Et la coquette se plaît au jeu jusqu'à ce qu'elle découvre que le roi va faire assassiner son époux.

Nouvelle fuite, nouvelle errance. Conchobar envoie Fergus chercher Deirdré, Noisé et ses frères, mais leur roman d'amour a ému le cur de beaucoup d'Irlandais. Seuls la ruse et le pouvoir magique de Cathbad vont triompher. Tous les partisans de Deirdré sont exterminés, son époux a la tête tranchée, la guerre civile déchire l'Irlande, mais Conchobar peut enfin jouir de sa promise, pendant un an.

Au bout de cette année, il la donne au bourreau de Noisé, Eogan Duntracht. C'en est trop pour Deirdré, et elle se jette dans le vide alors que le char l'emmene auprès de son nouveau mari.

Un pin poussa sur chacune des tombes de Noisé et de Deirdre et les deux arbres finirent par s'entremêler pour n'en former qu'un.

 


DERBFORGAILLE

Fille du roi de Lochlann.

Lorsque son père l'abandonna sur une plage en tribut aux Fomoiré, elle fut sauvée par Cuchulainn. Elle tomba amoureuse de lui et se changea en cygne pour pouvoir le suivre. Cependant, ignorant la véritable identité du cygne, Cuchulainn la blessa d'un coup de fronde. Elle reprit sa forme humaine et il la guérit en suçant sa blessure. Désormais liés par le sang, ils ne pouvaient plus se marier.

 


DIAFWL / DIWALL

Diable ou Cythraul, souverain du monde infernal.

 


DIANCECHT

Dieu-médecin irlandais. Sa fille Airmed et lui étaient chargés d'une source dont les eaux redonnaient vie aux dieux mourants.

Diancecht s'illustre surtout pendant la célèbre bataille de Mag Tured (Moytura). Les Túatha De Danann sont partis à la conquête de l'Irlande. Or les autochtones, les Fir Bolg, n'ont nullement l'intention de céder une partie de leurs terres. Voici la cause de la première bataille de Mag Tured. Les rois supervisent le combat mais n'y participent pas eux-mêmes. Nuada, émoustillé par la noire déesse Morrigane, enfreint l'usage et son adversaire lui coupe le bras. Mutilé, il ne peut plus exercer la souveraineté. C'est alors que Diancecht intervient et il lui forge un bras d'argent. Mais son propre fils Miach se révèle encore plus habile en réussissant une greffe. Le père, furieux, tue le fils.

Plus tard a lieu une nouvelle bataille. Lug demande l'aide de tous. Diancecht qui est le grand-père du grand dieu promet de soigner tous les blessés, sauf ceux qui auront la tête tranchée. Il plonge les morts et les blessés dans la Fontaine de Santé au-dessus de laquelle il psalmodie des incantations ressuscitant et guérissant les guerriers.

 


DIARMAID UA DUIBHNE " à la Tâche d'Amour" / DERMAT

Héros irrésistible pour les femmes. Fils adoptif d'Aengus, le dieu de l'Amour irlandais.

Diarmaid possède un grain de beauté sur le front et toutes les femmes tombent amoureuses de lui en le voyant. Il l'a acquis dans des circonstances étranges. Avec trois compagnons, il passe la nuit dans une maison isolée où vivent un vieillard et sa fille. Chacun tente de partager la couche de celle-ci, mais elle les éconduit tous en leur disant qu'elle est la Jeunesse et qu'elle a déjà été à eux. Pourtant, elle pose un grain de beauté sur le front de Diarmaid, en lui promettant que toutes les femmes se laisseraient séduire par lui.

Or la jeune Grainné, qui vient d'épouser le vieux roi Finn mac Cool, a vu Diarmaid par sa fenêtre et a succombé à son charme. A l'occasion d'un banquet, elle offre à tous les participants une coupe d'un breuvage magique qui les endort. Seuls Oisin et Diarmaid échappent au sortilège.

Elle propose ses faveurs à Oisin, sachant qu'il refuserait car un geis (un interdit) lui empêche de toucher aux maîtresses de son père, le roi Finn. Puis elle réitère sa proposition à Diarmaid qui, à son tour, se fait le défenseur de l'honneur du roi. Furieuse, elle le contraint de l'emmener avant que tous ne se réveillent. Diarmaid part se réfugier dans une grotte avec la jeune femme, mais craignant des représailles, il reste chaste.

Plus tard, une vieille femme les trahit, mais le dieu solaire Aengus vient au secours de Diarmaid, qui se dit prêt à affronter la colère du roi. Pendant seize ans, les deux jeunes gens vivent une existence de proscrits. La paix fut enfin conclue à la requête du roi et d'Aengus et les deux jeunes gens purent enfin mener une vie calme, ils s'établirent et eurent des enfants.

Puis, un jour, Diarmaid accepta de participer à une chasse au sanglier organisée par Finn. Pendant la chasse, le sanglier magique, Bean Ghulban (frère de Diarmaid), le blesse grièvement. Finn refusa alors d'aller chercher de l'eau pour le mourant et lorsque le reste des chasseurs arrivèrent sur les lieux, il était trop tard pour le sauver.

Grainné fut terrassée de douleur, mais touchée d'apprendre qu'Aengus avait pris soin du défunt. Il avait emmené le corps de son fils dans son palais près du fleuve Boyne où il lui avait insufflé une nouvelle âme afin de pouvoir lui parler.

 

 


DINOMOGETIMAROS

Dinomogetimaros et Divanos correspondent aux Dioscures, divinités stellaires.

 


DIVANOS

A côté de Dinomogetimaros, Divanos correspond au second des Dioscures, jumeaux divins de la théogonie gauloise. Ces noms sont connus par des inscriptions.

 


DIVONA

Déesse des Sources et des Cours d'eau.

Son nom est resté dans la toponymie : Divonne-les-Bains, station thermale dans l'Ain.

 


DOBAR

Roi de Sicile qui apparaît dans la quête des fils de Tuireann.

Pour avoir tué Cian, le père de Lug, les trois fils de Tuireann sont condamnés à des travaux particulièrement difficiles à réaliser. Le roi Dobar possède des chevaux enchantés qui tirent un char, mais il les garde dans un endroit secret.

Au bout de six semaines, les trois héros, qui se sont engagés comme mercenaires, n'ont pas réussi à percer le mystère. Ils finissent par aller trouver le roi et lui dire qu'ils s'en vont, déçus par le manque de confiance du souverain.

Pour leur plaire, il fait avancer le char attelé aux deux chevaux merveilleux. Brian saute sur le char, écarte le cocher et prend ses frères avec lui. Ils s'enfuient précipitamment vers leur bateau.

 


DOLB

Forgeron des Fomoiré.

 


DON / DANA

Dôn est l'appellation galloise de la Déesse-Mère Dana irlandaise.

Fille de Mathonwy, soeur de Math et épouse de Béli, le dieu de la Mort. Elle eut de nombreux enfants dont Gwydyon, Arianrhod, Amaethon, Goibniu, Gilvaethwy et Nuada.

 


DONN "le Brun"

Dieu des Morts irlandais.

Il est parfois confondu avec Eber Donn, l'un des chefs des fils de Mil, qui insulta Eriu, membre des Tuatha De Danann, et périt noyé au large de l'Irlande.

La Maison de Donn était un point de ralliement avant le voyage vers l'Autre Monde.

Dans le folklore populaire, il devint inévitablement associé aux naufrages et aux tempêtes.

 


DUBH

Druidesse irlandaise.

Sa colère contre Enna, son époux qui nourrissait une passion pour une autre femme, serait à l'origine du nom de Dublin.

Dubh se servit de son pouvoir magique pour noyer sa rivale, mais son mari la noya à son tour dans ce qui devait rester célèbre sous le nom de Dubhlinn ("l'étang de Dubh"). 

 


DURENTIA / DRUENTIA

Déesse des Eaux courantes.

Elle laisse le toponyme de Durance.

 


DYLACH et DYLAN

Jumeaux sauvés du Déluge.

Il existe en fait deux versions du mythe. Dans l'une d'entre elles, Dylach et Dylan sont les enfants du géant Hu Kadarn et de la Déesse-Mère, sauvés du Déluge qui engloutit leur père.

Dans l'autre, Arianrhod, reconnue coupable de ne plus être vierge, met au monde des jumeaux nommés ici Dylan et Llew (Lug). De rage, elle tente de les jeter à la mer, mais ils sont sauvés des eaux et élevés par Math et Gwydyon.

Dylan, dont le nom signifie "Fils de la Vague", correspond à l'élément Eau puisqu'il se jeta dans la mer dès sa naissance où il nagea comme un poisson. Lorsque son oncle, le dieu forgeron Goibniu, le tua, les vagues de Grande-Bretagne et d'Irlande pleurèrent sa mort. Sans doute est-ce une réminiscence d'une royauté alternée de deux dieux solaires.

 

vers lexique C3

retour Sommaire

vers lexique E